Etoile commune d’Arafat a recommandé  à la FFRIM de « réviser la situation des clubs de D2 en rehaussant leur nombre à 16 pour équilibrer le nombre des clubs rétrogradés en division inférieure sur ces championnats. ‘’Ainsi seront qualifiés d’office les trois vainqueurs des wilayas de Nouakchott en compagnie des quatre clubs relégués de la Super D1.Ainsi, le nombre sera de sept en égalité avec les rétrogradés, suggère Etoile commune d’Arafat,  dans un communiqué rendu public suite à la réunion de son bureau exécutif, le 13 mai 2020. ‘’Comme cela s’est passé, lors de la saison 2019-2020 avec le départ de cinq clubs de D2.Ce qui a donné chance à certains clubs de rester en D2 ». Une proposition qui a peu de chances d’aboutir.

Le bureau exécutif a salué les dernières mesures et décisions prises par la FFRIM, avec la suspension  de toutes les activités ainsi que les mesures d’accompagnement. Dans la foulée, le bureau exécutif a ‘’apprécié aussi et à juste valeur la suspension à tous les clubs de D2 des frais de participation au championnat, pour la saison prochaine’ ’Une appréciation qui contraste avec  celle du reste des formations de seconde division jugeant ‘’insuffisantes »les mesures dites d’accompagnement. Contrairement aux clubs de l’élite, ceux de la division inférieure et leurs sociétaires sont privés de l’aide dite d’urgence.

Enfin,Etoile Commune d’Arafat lance un appel solennel à toute la famille sportive pour le respect rigoureux et strict des mesures préventives du Covid-19.

Signalons qu’ Etoile Commune d’Arafat pointe à l’avant dernière position (13 ème avec 4 points glanés en sept journées disputées-Une victoire, un nul et 3 défaites) au moment  de l’arrêt de la Super D2.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés