La Chambre de résolution des Litiges de la FIFA  a condamné DRB Tadjenanet à « une interdiction d’enregistrement de nouveaux joueurs tant au niveau national qu’international pour une durée  maximale de trois périodes d’enregistrement entières et consécutives ». Un contentieux oppose la formation algérienne à Mohamed Abdellahi Soudani ayant entraîné le licenciement abusif de l’international mauritanien. La FIFA a enjoint DRB Tadjenanet (club de Ligue 1 algérienne) de verser à Mohamed Abdellahi Soudani dit Papis la rondelette somme de  3 milliards 500 millions de Centimes  pour « rupture unilatérale  de contrat ».

De plus, la fédération Algérienne de football est invitée à « bien vouloir s’assurer de l’application effective de cette interdiction.

L’interdiction ne sera immédiatement levée, a fait savoir l’organe en charge des litiges de la FIFA que lors que  le montant objet du contentieux est payé.

DRB ne s’est pas plié à l’injonction de la FIFA pour un règlement effectif et n’a pas jugé bon de donner une suite à la dernière correspondance datée du 12 février 2020 par laquelle « il lui était demandé de fournir tout document de preuves démontrant que vous avez respectés l’obligation conformément au point2 et I de la décision prise par la Chambre de résolution des Litiges, le 5 décembre 2019 ».

La situation ne s’est guère arrangée au grand dam de l’organe du gouvernement mondial du football.« A cet égard, nous avons noté que par sa correspondance du 16 février 2020, le joueur ,Mohamed Abdellahi Soudani, vous a communiqué ses données bancaires à cet effet(…)Or, à ce jour,nous avons noté que vous ne nous avez soumis aucun document de  de preuve de paiement », déplore  le chef du département statut du joueur, dans une lettre datée du 20 avril dernier.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés