Quand la Super D1, la Super D2, la coupe nationale et les compétitions de jeunes vont-elles reprendre ? La réponse à cette question repose sur plusieurs facteurs ; entre autres, la préservation et la promotion de la santé publique. Dans le sillage  de la forte déclaration du président de la Fédération internationale d’athlétisme, Sebastian Coe : « Nous devons rappeler à tous que nous formons une seule Humanité. La santé passe en premier. Tout le reste est secondaire. »’

  Face aux interrogations qui entourent le sujet, la Fédération mauritanienne de Football (FFRIM) n’a jusqu’à présent levé le moindre coin du voile sur sa décision. Mais on tient pour certain que les acteurs du football mauritanien planchent sur le sujet. La récente et positive évolution de la situation sanitaire en Mauritanie – aucun cas depuis pratiquement quinze jours – pousse amateurs et pratiquants à croire à une possible reprise. Mais rien n’est acquis avec l’arrivée du Ramadan, la prolongation de la fermeture des établissements scolaires, l’interdiction persistante des prières du vendredi et celle des Tarawouh… Et les divers acteurs du football mauritanien contactés s’accordent à dire qu’à ce stade de la crise sanitaire, il est encore difficile de se projeter dans la période post-pandémique et donc de répondre ne serait-ce que partiellement à la question.

 Dispositif préventif  maintenu

 Une chose est cependant sûre : la décision de la FFRIM est suspendue aux directives des autorités sanitaires qui ne cessent d’enjoindre à éviter tout rassemblement et à privilégier la distanciation sociale. La circulaire adressée le 9 Avril aux clubs indiquait que toute reprise dépendrait de la levée des restrictions imposées par les autorités. Tout le dispositif préventif reste donc maintenu. Toutefois, si le confinement se poursuivait au-delà du mois de Juin, la FFRIM serait amenée à prendre une décision finale.

 Deux options se dessinent,selon une info exclusive RimSport.net . En un, s’en tenir au classement arrêté au soir de la 19ème journée. Le titre serait alors attribué au leader actuel (FC Tevragh Zeïna) et deux clubs seraient rétrogradés en Super D2 (ACS Ksar et JAHE). L’AS Armée (leader en Super D2) et Inter (dauphin) feraient le chemin inverse en accédant à l’élite. En deux, déclarer la présente saison « blanche ». L’idée de prendre une décision qui contente le plus grand nombre n’est pas simple à réaliser. « La FFRIM prendra ainsi la décision de reprendre les championnats ou de les arrêter à l’issue des mesures actuelles de confinement. Cette décision tiendra compte de son impact sur nos clubs et nos licenciés, les conditions de reprise possibles, ainsi que les conditions de préparation pour les joueurs », explique un dirigeant fédéral, au micro de RimSport.net .

 Un groupe de travail des confédérations de la FIFA a été récemment formé par le bureau du conseil de la FIFA pour traiter des conséquences de la pandémie. Il y a recommandé aux associations le report de toutes les compétitions du mois de Juin, indiquant ainsi aux responsables de football, qu’aucune festivité ne devrait être tolérée avant le mois de Juillet, au regard de l’évolution de l’épidémie. Une recommandation en forme d’aide à la prise de décision. Cela dit, force est de constater que le cas de figure actuel entraînant une suspension des compétitions n’est pas prévu dans les textes régissant le football mauritanien. Il appartient donc au comité exécutif de la FFRIM de combler le « vide juridique ». « Mais », fait-on remarquer, « la décision devrait répondre à une logique sportive ».

 Remédier aux cas imprévus

 La Fédération mauritanienne de football devra mettre en œuvre tout son arsenal juridique afin de remédier aux problèmes liés aux « cas imprévus et de force majeure ». Selon les textes, c’est au Comité exécutif de prendre toute « décision sur tous les cas non prévus par les présents statuts ou en cas de force majeure. Il statue dans ce cas conformément aux pratiques et usages reconnus dans le domaine du football. » Pour rappel, le ministère de la Jeunesse et des Sports a  gelé toutes les manifestations de sport et de jeunesse sur l’ensemble du territoire national, procédé à la fermeture de toutes les maisons de jeunes, centres d’écoute et stades, interdit tout regroupement au sein des délégations régionales de son département… la Super D1, la Super D2 et la Coupe nationale sont suspendues depuis le 13 Mars, en raison de la pandémie de Coronavirus dont sept cas (six guéris et un décès) ont été comptabilisés en Mauritanie.

 Il va falloir du tact à la FFRIM pour gérer cet épineux problème. Grande prudence et profonde réflexion, donc, en étroite collaboration avec tous les acteurs du football et les experts en la matière. Mais toujours en vue, au final, de la meilleure position pour la santé de tous...

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés