A seulement deux jours du match aller qui les oppose au Nigéria, Baye Ba et ses « Boys » procèdent aux derniers réglages avant d’aborder ce grand rendez-vous. Hier mercredi, sur la pelouse d’un stade Cheikha Boïdiya qui vient de connaître un total lifting, les Mourabitounes juniors ont eu droit à un galop d’entraînement haut en intensité.

 Jamais une équipe nationale de jeunes de Mauritanie n’était arrivée à ce stade de la compétition. En atteignant le troisième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 20 ans, les protégés de Baye Ba ont écrit une nouvelle page de l’histoire du football mauritanien.

 Les qualifications consécutives face au Maroc et à la Guinée ont été accueillies comme de retentissantes surprises, mais au sortir du match retour contre le Syli National junior à Conakry, le technicien malien a rappelé que « la Mauritanie et sa Fédération de football abattent un travail considérable au niveau des catégories de jeunes. Cette qualification peut en étonner plus d’un, mais ceux qui suivent de près l’évolution du football mauritanien ne sont pas surpris ».

 Si la Mauritanie mise sur la génération des Fody Traoré, Hassen Teguedi, Abdou M’Bark El Id ou encore Saïdou Barry, elle compte surtout s’appuyer sur l’expérience de Baye Ba. Lui, qui a mené les U-17 du Mali au titre continentale en 2015 et à la finale du Mondial de la catégorie la même année. Désormais, le coach malien ambitionne de conduire les Mourabitounes juniors à la CAN U-20. Toutefois, pour espérer voir le drapeau mauritanien flotter dans le ciel du Niger, du 24 février au 10 mars 2019, les « Baye Boys » vont devoir se défaire d’un dernier adversaire, et non des moindres, l’équipe nationale junior du Nigéria. Le palmarès des Flying Eagles, tombeurs de la Guinée Bissau au tour précédent, a de quoi impressionner (7 titres de champions d’Afrique, 11 participations à la Coupe du Monde U-20). Mais les coéquipiers d’Abdou Boïdiya sont une nouvelle fois décidés à déjouer tous les pronostics. Cela passe par une énorme performance dès ce samedi (16h30) à Nouakchott.

Source : FFRIM