Mamadou Wade, footballeur international, a déclaré, lundi 9 juillet 2018, en exclusivité à RimSport.net , sa candidature à la mairie de Rosso, sa ville natale. Présenté par la jeunesse rossossoise dans son écrasante majorité, le sociétaire de FC Nouadhibou,est à la tête d’une liste de jeunes sous la bannière du Parti pour l’Unité et la Démocratie (PUD).

Réticent au départ, Mamadou Wade (33 ans) a fini par se plier à la détermination de ses soutiens. « En tant que rossossois, je ne pouvais indéfiniment décliner cette proposition», justifie-t-il. En briguant la succession de Sidi Diarra, maire sortant, Wade s’engage ainsi  de plein pied dans l’arène politique.Rangera-t-il ses crampons en cas de victoire ?ou sera-t-il le futur maire footballeur ? Mystère et boule de gomme. Le candidat Wade devra éclaircir sans doute son choix au lendemain des municipales. Néanmoins, la reconversion semble d’ores et déjà assurée. Wade fera des émules. Il est le premier footballeur mauritanien en exercice à briguer les suffrages de ses compatriotes.

Le latéral gauche entend impulser un changement radical et œuvrer pour la jeunesse, frange importante mais marginalisée dans les programmes électoraux et dans les plans de développement communaux.Ce discours convaincra-t-il les électeurs ? Wade troquera son maillot pour le costume ou le boubou et devra sillonner les différents quartiers de Rosso pour espérer décrocher la confiance des électeurs,en maniant un discours porteur loin des dribbles et des frappes.

L’international œuvre depuis quelques années dans l’humanitaire, à travers des opérations caritatives au profit des populations nécessiteuses. Des denrées de première nécessité avaient été mobilisées et distribuées durant le ramadan à des démunis à Riyad. En  outre, Wade a mis en place sur ses fonds propres un centre de formation de football éponyme qui  détecte et forme l’élite de footballeurs de demain.

Ambitieux et déterminé, Mamadou Wade projette de changer le visage de la commune de Rosso et permettre à la jeunesse de participer à l’œuvre de développement.

Il déclinera au cours des prochaines semaines son programme électoral.Il bénéficie du soutien de FC Nouadhibou qui a donné à son sociétaire son accord.

Les élections générales (Conseils régionaux, législatives et municipales) se dérouleront, le 1 er septembre 2018, en Mauritanie.

Cette année,les jeunes ont décidé d’investir l’arène politique en se présentant soit sous leur propre étiquette ou celle de formation politique aux différents scrutins.Ce qui présage sans doute d’un rajeunissement prochain de la classe politique.

 Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés