Le premier forum pour le développement du sport national se tiendra, le 1 er avril prochain, à Nouakchott.En prélude à cette manifestation, un séminaire préparatoire s’est ouvert, ce 21 mars, dans l'amphithéâtre de la FFRIM. Cette rencontre réunit des représentants de l’Etat, du patronat, du mouvement sportif et des médias.Il s’agit de mettre en relation l’Etat, l’Union Nationale du Patronat Mauritanien,le mouvement sportif et les professionnels des médias,en vue de l’établissement d’un partenariat gagnant gagnant favorable à l’implication du secteur privé,dans le développement du sport national.Ce séminaire de renforcement des capacités des dirigeants des mouvements sportifs initié par le ministère de la Jeunesse et des Sports vise  à mieux les outiller à élaborer des projets sportifs et à établir des partenariats avec le secteur privé et les médias.

Déclinant la feuille de route de ce séminaire, le président de la FBBRIM,Fall Youssouf a fait ressortir dans son exposé liminaire du retard accusé par la Mauritanie dans le développement du sport,du déficit criant des infrastructures et des ressources humaines rappelant que le premier professeur licencié de sport n’a décroché son diplôme que 26 ans après l’indépendance du pays.Toutefois, depuis une décennie,soutient Fall, l’Etat,en raison de  la forte demande des jeunes a déployé de gros efforts en matière d’infrastructures sportives à travers l’édification dans toutes les wilaya du pays et de certaines moughataa d’enceinte sportives.Il rappellera la rénovation de l’Office du Complexe Olympique pour un coût de 25.000 $ . Pour le président de la FBBRIM,« les efforts soutenus du gouvernement dans le cadre du développement du sport devront être consolidés.L’Etat devrait être encouragé à poursuivre la formation des ressources humaines de qualité,les acteurs sportifs devraient veiller à recherche des financements additionnels pour le sport ».

Fall déplore la faiblesse ou du moins l’inexistence de la contribution du secteur privé en faveur du sport. « Aucune industrie du sport n’est créée», constate amèrement Fall, ancien cadre du département de la Jeunesse et des Sports.

Quant à Djamil Faye, consultant international,il a abordé tour à tour  « les avantages attendus par le secteur privé de leurs investissements dans le sport », « Médias et Sport », « Montage d’un dossier de sponsoring ».

Donnant le coup d’envoi de ce séminaire, Mohamed Ould Jibril,ministre de la Jeunesse et des Sports a insisté sur la nécessité d’une corrélation Etat, patronat, mouvement sportif et  médias plaidant par la suite pour une professionnalisation devant déboucher sur une industrie sportive

Ce séminaire préparatoire est animé par des experts nationaux et internationaux. Après deux jours de discussions franches entre les différents intervenants, il permettra de rapprocher le mouvement sportif des opérateurs économiques et des médias pour la formulation d'un partenariat gagnant gagnant en faveur développement du sport national. Cette rencontre s'achève ce jeudi.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.rimsport.net

©Tous droits réservés