Face au blocage de la situation administrative de l’une de ses pièces maîtresses, Saïdou Amadou  Barry, le président de l’ASAC Concorde Sy Boubacar est monté sur ses grands chevaux. Dans une déclaration exclusive faîte à RimSport.net ,Sy Aladji menace de ne pas se rendre en Tunisie si les responsables de l’état civil ne consentent pas à octroyer un passeport à son sociétaire. « Au lieu de nous faciliter la tâche dans cette aventure que nous menons pour rehausser l’image de marque de la Mauritanie, certains s’évertuent à mettre les bâtons dans nos roues», peste Sy.

Barry vit une situation pathétique. Disposant d’une pièce d’identité, il n’arrive pas à disposer d’un passeport en dépit des multiples sollicitations. Depuis mai 2017, c’est un ballet incessant infructueux qu’effectuent aussi bien les dirigeants de l’ASAC Concorde que l’intéressé au sein du centre d’accueil des Citoyens. Pourtant, le président de la République n’a cessé  d’instruire les responsables de l’Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres sécurisés ( ANRPTS) à alléger les procédures tout en restant ferme sur les cas probables de fraude,en permettant aux  citoyens à disposer des documents administratifs.Dans cette optique, il avait ordonné  à l’ANRPTS à octroyer le passeport à tout citoyen disposant d’une carte d’identité.Visiblement, on passe outre les instructions présidentielles si ce n’est la sélectivité dans l’application.

Le président de l’ASAC Concorde s’étonne que les responsables de l’Etat civil ne veuillent pas appliquer les directives du chef de l’Etat.

Pour rappel, Saïdou Amadou Barry  fait partie de cette génération de jeunes footballeurs parvenue à maturité grâce à l’encadrement et à l’investissement des dirigeants du club mythique.C’est dire que Saydou est un élément clé du dispositif de N’Diobo.La saison dernière,il avait inscrit 7 buts et était impliqué sur les nombreux buts inscrits par ses coéquipiers.

A la manche aller à Nouakchott, le percutant ailier des Bleu et Blanc avait donné des sueurs froides au Sang et Or de l’Espérance.S’étant crée la première banderille  sur une percée remarquable, Barry avait buté sur une magnifique parade du portier adverse.

A signaler que Barry avait raté également pour défaut de passeport le dernier tournoi COTIF,en Espagne après avoir participé à tous les stages des Mourabitoune juniors.

En se rendant à Tunis avec un de ses éléments en moins, sans jeter l’opprobre sur l’apport du reste de l’effectif, l’ASAC Concorde sera légèrement désavantagée. On aurait du faire l'économie de tout ça.

La manche retour contre l'Espérance Sportive de Tunis est programmée, le mercredi 21 février.

 

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés