La publication jeudi de la liste des joueurs retenus pour le stage de M’Bour,en prélude à la phase finale du CHAN 2018 a fait des victimes et pas des moindres. Le capitaine des Mourabitoune Moussa Sidi Baghayogho, le portier international Mohamed Salahddine et son coéquipier Samba Abdallahi Moussa tout comme le meilleur artificier de la Super D1 Mokhtar Sidi Salem ont été  défenestrés de la sélection.En proie à des sérieuses critiques depuis le récent stage à Marrakech, le technicien français tente de se dédouaner en écartant certains ténors.

Pour la première fois depuis quatre ans,le portier de Tevragh Zeïna ,régulier en sélection, a été laissé en rade.La doublure de Souleymane Diallo ne s'est fait pas prier.Ayant même été numéro un,Mohamed Salahddine a réagi sur face book en tournant en dérision son éviction : « j’adore mon travail. Vamos Tevragh Zeïna » suscitant une vague de solidarité de ses fans.Mais la colère et l’indignation des supportersdes joueurs écartés par Martins  ne faiblit pas sur la toile d’autant que les 23 retenus pour le stage de Mbour auront toutes les chances de figurer sur la liste du CHAN 2018.

Lors du stage de Marrakech, le sélectionneur national n’avait pas exclue, dans l’optique du stage de décembre, la possibilité de faire appel à de nouveaux joueurs tout en affichant une prudence : « (…)Pour l’instant, je ne peux rien affirmer, mais une chose est sûre, on suit un bon nombre de joueurs. On a réussi à dégager une liste de plus de quarante noms susceptibles d’intégrer la sélection. Évidement, ce sont des choix qui ne sont pas faciles, car il faut faire attention à un ensemble de choses. Je travaille avec un groupe depuis un moment et le CHAN est une compétition importante où il faudra s’appuyer sur de l’expérience et du vécu. On ne peut pas tout chambouler. Mais je donnerai la place à ceux qui sont en mesure de nous aider à être plus compétitif ».Passage de la parole à l'acte?

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés