Le professeur Cheikh Saadbouh Kamara s’est éteint, lundi (30 décembre 2019), à Nouakchott, à l’âge de 75 ans. C’est un « baobab qui s’est affaissé ».Professeur Kamara était un des plus grands brillants intellectuels mauritaniens, sociologue émérite et grand combattant des droits de l’homme.La Mauritanie pleure ainsi un de ses illustres fils.A l’annonce de sa mort, un concert d’ hommages a déferlé sur la toile. Les mauritaniens à l’unisson saluent cet « homme d'une intégrité morale irréprochable »,ce « sage et un grand intellectuel », « un patriote hors pairs ».

Le président de la Fédération mauritanienne de Basket-ball (FBBRIM) Fall Youssouf et l’inspecteur de la Jeunesse et des Sports à la retraite Sow Ciré ont rappelé la carrière sportive du  professeur Kamara qui fut un des premiers athlètes de la Mauritanie .Après avoir exprimé sa «  tristesse », suite à la disparition de celui qui appelle son » grand frère de lait » et présenté au nom de la  Famille Fall et celle du Basket-ball Mauritanien ses condoléances à la famille Kamara. Fall Youssouf renseigne que « Cheikh était un des pionniers du Basket-ball dans notre pays, joueur international de notre équipe qui a représenté notre pays en 1963 aux jeux de l'amitié à Dakar ».

De son côté, l’ancien inspecteur de la Jeunesse et des Sports au Trarza relate  pour la postérité au micro de RimSport.net  que  « le professeur  Cheikh Kamara était le président de l'organisation de la première grande  manifestation sportive de notre pays en  1983 à Nouakchott  en l’occurrence, le tournoi  Amilcar Cabral ».  Sow se souvient : « J'étais l’un de ses proches collaborateurs. Le tournoi avait été remporté par le Sénégal  de Thierno Youm ,Boy bandit ,baba Toure,etc. Ils avaient battu une grande équipe de la Guinée Bissau de Amadou Boobo Dialloet Siro tous 2 professionnels au Portugal ».Les Bissau Guinéens avaient barré la route de la finale aux Mourabitoune.Quoi qu’il en soit le Cabral de 1983 de Nouakchott avait marqué tous les esprits.Ce fut un succès à l’applaudimètre sur tous les plans.

Kamara était  un homme d’une dimension exceptionnelle. C’est une icône sportive qui tire sa révérence. « Il était le pionnier du combat pour le respect et la promotion des droits de l'Homme en Mauritanie », rappelle le Pr Sow Samba,sociologue « Le Professeur Cheikh Saad bouh Kamara incarnait tous ce que la Mauritanie devrait être en valeurs, en métissage et en savoir. Sa contribution au développement du pays est inestimable », estime Ba Amadou. C’est une perte immense pour tous les mauritaniens. En cette douloureuse occasion, toute l’équipe de RimSport.net adresse à la famille  Kamara toutes leurs condoléances et l’expression de toute leur compassion.

 Qu’Allah vous aide à surmonter cette épreuve et agrée la défunte dans son saint et vaste paradis.

 Inna lilahi wa inna ileyhi raji’oune.

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention : www.rimsport.net

©Tous droits réservés